Accueil | Terre | Thématiques Terre | Archives | 14 Juillet 2016 | 126e régiment d'infanterie Terre ... 14 Juillet 2016 | 126e régiment d'infanterie

126e régiment d'infanterie

Mise à jour  : 11/07/2016

Le 126e régiment d’infanterie défilera à pieds avec à sa tête le lieutenant-colonel Thomas MOLLARD. Le 126e RI est très impliqué dans la lutte contre le terrorisme. Le régiment était ainsi déployé en région parisienne lors des attentats 13 novembre, de même qu’il a été mis en alerte le 13 mars dernier lors des attentats survenus dans la station balnéaire de Grand-Bassam, près d’Abidjan.

Le 14 juillet dans les yeux du caporal Tonio

#‎14juillet : « Pour ma part ce sera le premier 14 juillet à Paris, c’est une grande fierté pour moi-même et tous mes camarades puisque c'est vraiment la fête nationale, c'est là où tous les corps d'armes sont représentés et où l'armée est mise à l'honneur ». 

Caporal Tonio - 126e Régiment d'Infanterie (126e RI) - #‎TousPrêts

Le 14 juillet dans les yeux du major Franck 

#14juillet : « Je vais défiler pour la première fois de ma carrière sur les Champs-Elysées pour le 14 juillet à Paris. Je suis à la garde au drapeau, et je suis fier d’être désigné pour cet exercice et ce défilé ».

 Major Franck - 126e RIMa - #TousPrêts

En savoir plus sur le 126e régiment d’infanterie (126eRI) 

Le 126e régiment d’infanterie (126eRI) de Brive est un régiment mobile, aérotransportable, polyvalent, particulièrement efficace dans le combat rapproché et en zone urbaine. Sa devise est « Fiers et vaillants ».

Le 126e régiment d’infanterie apparaît à l’ordre de bataille de l’armée française en 1793 pendant la Révolution. En 1811, il est affecté à la surveillance des côtes du nord de la France, face aux Anglais. En 1812, il rejoint la Grande armée en Russie et doit couvrir le passage du fleuve Berezina. Son sacrifice lors de cette bataille est à l’origine d’une longue série de faits d’armes.

En 1870, le régiment participe vaillamment à la défense de Paris pendant la guerre contre la Prusse. En 1907, il s’établit à Brive-la-Gaillarde. Pendant la première guerre mondiale, il se distingue notamment dans la Marne, pendant la bataille de Verdun, sur le Chemin-des-Dames et en Champagne. En 1918, il est envoyé en Italie où il participe à la victoire sur l’empire austro-hongrois.

Pendant la seconde guerre mondiale, il mène de brillantes actions, en particulier en 1944 au cours de la prise de Karlsruhe et de Rastatt en Allemagne. En 1976, le régiment rejoint la 15e division d’infanterie. Il participe plusieurs fois aux mandats de la force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) entre 1985 et 2001. Il est également engagé en Bosnie dans le cadre de la force de protection des Nations Unies (FORPRONU) entre 1992 et 1994.

En 1999, il rejoint la 3e brigade mécanisée. Il est ensuite engagé au Tchad, en Afghanistan, au Kosovo, en République de Côte d’Ivoire et en République centrafricaine. Il est projeté en urgence à Abidjan de novembre à décembre 2004, dans le cadre de l’alerte Guépard, dont il était leader, afin de porter secours aux milliers de ressortissants français.

En permanence en France, au sein du dispositif Vigipirate, le 126e RI, composé d’hommes et de femmes aguerris et expérimentés, a rempli un grand nombre de missions hors du territoire métropolitain.

C’est ainsi que les Bisons se sont rendus en Afghanistan en 2002, 2006, 2008 et 2010, en Bosnie-Herzégovine, 1992, 1998 et en 1999, en Côte d’Ivoire en 2001, 2003, 2004, 2005 et 2008, au Kosovo en 2001, 2002, 2004, 2009, au Liban en 2001, en Nouvelle Calédonie en 1998, 2008 et 2012, en République Centrafricaine en 2006, 2011 et 2012, au Sénégal en 2000 et au Tchad en 2003 et 2009.

Plus de 250 Bisons ont participé à l’opération Serval au Mali.

Son drapeau décoré de la croix de guerre 1914-1918, avec deux palmes et de la fourragère aux couleurs de la croix de guerre, porte dans ses plis quatre inscriptions : Berezina 1812 ; Artois 1915 ; -Auberive 1917 et Italie 1918.

Le mercredi 23 novembre 2011, la croix de la valeur militaire avec palme de bronze a été remise au régiment, engagé du 14 juillet au 9 décembre 2010 en Afghanistan, dans le cadre de l’opération Pamir. Un mandat, de 5 mois, durant lequel le 126, constituant le noyau dur du groupement tactique interarmes Bison, s’est distingué en menant 34 opérations majeures en soutien de l’armée nationale afghane.

IMPLANTATION

Gare SNCF d'arrivée : Brive-la-Gaillarde, le riant portail du midi situé entre Limoges, Bordeaux et Toulouse.

126e régiment d'infanterie
Caserne Brune
BP 429
19312 Brive CEDEX

Tél. 05 55 18 52 40 ou 94

MISSION - COMPOSITION - MATÉRIEL

Le 126e RI est un régiment mobile, aérotransportable, polyvalent, particulièrement efficace dans le combat rapproché et en zone urbaine.

Il possède de nombreux systèmes d’armes qui lui confèrent une capacité exceptionnelle de puissance de feu, d’investigation et de renseignement.

C’est un outil entraîné et expérimenté, notamment dans le cadre des opérations de maintien et de rétablissement de la paix.

Fort de plus de 1200 hommes, le 126eRI comprend :

  • 1 compagnie de commandement et de logistique 
  • 4 compagnies de combat sur VAB
  • 1 compagnie d’éclairage et d’appui
  • 1 unité d’intervention de réserve

Le 31 juillet 2009, le groupement de camp de La Courtine a été rattaché au 126e RI et a pris le nom de « 126eRI détachement de La Courtine ». Il a pour vocation la gestion et le maintien en condition des moyens d’instruction mis à la disposition des troupes en manœuvre, la protection du domaine militaire, ainsi que l’amélioration du camp bâti et du terrain de manœuvre.


Droits : Armée de Terre 2013

© Ministère des Armées 2017-2019 | Mentions légales