Accueil | Terre | L'armée de Terre | Le niveau divisionnaire | 1re division | 3e régiment d'infanterie de marine Terre ... 1re division | 3e régiment d'infanterie de marine

3e régiment d'infanterie de marine

Mise à jour  : 27/05/2019

Situé à Vannes, le 3e régiment d’infanterie de marine appartient à la 9e brigade d’infanterie de marine. Spécialiste de l’action amphibie, l’unité bretonne participe depuis 1970, date de sa professionnalisation, à toutes les opérations extérieures de l’armée de Terre, souvent en ouverture de théâtre.

Mission

 
Unité d’infanterie légère blindée de la 9e BIMa, le 3e RIMa a démontré ses qualités de troupe d’assaut à Ati au Tchad en 1978, à As Salman durant la guerre du Golfe en 1991 et lors de la reprise du poste du pont de Vrbanja à Sarajevo en 1995.
Le régiment s’est également illustré lors de l’opération Licorne en République de Côte d’Ivoire en 2004 et 2006 ainsi qu’au Kosovo en 2008. En 2009, il a armé le GTIA (groupement tactique interarmes) Korrigan lors de l’opération PAMIR en Afghanistan. En 2012, ses compagnies se sont déployées au Tchad, au Gabon et en Guyane. Le 3e RIMa a pris part à l’opération SANGARIS en République centre-africaine ainsi qu’à l’opération SERVAL au Mali en 2014. Il a récemment pris part à l’opération BARKHANE au Mali en 2017.

Outil de combat entraîné et efficace, le 3e RIMa est constitué d’un millier d’hommes et de femmes fidèles à leur devise “Debout les morts”. Premier régiment prévu pour être doté du GRIFFON, le régiment allie mobilité et puissance de feu en toutes circonstances.

Histoire

Créé par ordonnance du roi Louis-Philippe le 14 mai 1831, le 3e RIMa est issu des compagnies de la mer fondées par le cardinal de Richelieu. Au cours du XIXe siècle, il participe à toutes les expéditions lointaines et s’illustre particulièrement à Bazeilles en 1870.
Durant la première guerre mondiale, il perd 4 617 hommes au cours de combats héroïques. De nouveau engagé pendant le second conflit mondial, il se bat avec ardeur et compte 405 morts dans ses rangs. De 1953 à 1957, ses unités participent aux opérations d’Afrique du Nord. Le 1er mars 1963, le régiment est reconstitué à Vannes.

Structure

Le régiment compte 5 compagnies de combat, une compagnie d’appui, une compagnie de commandement et de logistique ainsi que 2 compagnies de réserve constituées de 260 réservistes.
Premier régiment de l’armée de Terre professionnalisé dès 1970 (hors Légion étrangère), le 3e RIMa s’est doté en juin 2016 d’une 5e compagnie de combat, afin de répondre aux nouveaux enjeux stratégiques de l’armée de Terre.

Composé d'environ 1 200 hommes et femmes (50 officiers, 250 sous-officiers, 900 militaires du rang et 20 civils), ce régiment présente les structures d'un régiment d'infanterie.

Matériels

Régiment d’infanterie motorisé, 44 véhicules de l’avant blindé (VAB) dont deux T230/13, lui assurent mobilité, puissance de feu et protection.

16 postes de tir missiles Milan, 27 ERYX (17 munitions en perception annuelle) ainsi que 67 roquettes AT4 lui confèrent une capacité antichar opérationnelle. Certains VAB sont armés de canon de 20 mm et de mitrailleuse de 12,7 mm afin d’appuyer les combattants armés de famas, FRF2, PGM, LGI ou MINIMI.
Dans le cadre de la force interarmes Scorpion, le régiment a vocation à évoluer dans l’environnement info valorisé Félin. Le 3e RIMa, grâce à un armement connecté et doté d’un système d’information unique, est un acteur majeur des nouveaux groupements tactiques interarmes (GTIA) projetés en OPEX.


Droits : Armée de Terre 2011

© Ministère des Armées 2017-2019 | Mentions légales