[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | Portail | Ministère | Organisation du ministère des Armées | Organisation du ministère des Armées | Organismes dépendant du ministre | La Délégation à l'information et à la communication de la défense (DICoD) Portail ... Organismes dépendant du ministre | La Délégation à l'information et à la communication de la défense (DICoD)

La Délégation à l'information et à la communication de la défense (DICoD)

Mise à jour  : 03/04/2017 - Direction : DICoD

Elle assure la cohérence des actions d’information et de relations publiques sur la politique de défense , et contribue à l’intégration des armées dans la Nation. Elle gère l’image des armées et leur communication à travers les médias.

La DICoD garantit la cohérence juridique et financière des organismes d’information et de communication (les services d’informations et relations publiques des armées) placés auprès des chefs d’état-major, du délégué général pour l’Armement et des autres directions et services du ministère de la Défense.

Elle conforte la place des organismes chargés de l’information et de la communication au sein du ministère de la Défense. Elle permet au délégué, qui a rang de directeur d’administration centrale, et au délégué adjoint, officier général, de jouer un rôle accru dans la coordination des actions menées par les différents organismes d’information et de communication, sur la base d’un schéma directeur de communication du ministère de la Défense qu’elle a préparé.

                                                                           

   

La communication du ministère de la défense est pilotée par la Délégation à l’information et la communication de défense (DICoD), et mise en œuvre par les organismes d’information et de communication de chaque armée tels que :

L' Etat-major des Armées ( EMA), les services d’information et de relations publiques des armées (SIRPA Terre, Air, Marine), la Direction générale pour l’armement (DGA), le Secrétariat général pour l’administration (SGA), et les services de santé des armées (SSA), et service des essences des armées (SEA).

La coordination des actions et du discours du ministère de la défense implique donc une grande complémentarité entre tous les échelons de communication centraux et déconcentrés.

La fonction première des organismes d’information et de communication des armées, directions et services, est par ailleurs centrée sur la communication interne de leur entité. Ces organismes sont en effet, chargés de promouvoir leur action, et de faire connaitre les activités spécifiques de leur structure. Ils déclinent les axes de communication du ministère avec leur propre culture, ce qui permet de concilier spécificité et cohérence.

  1. La communication institutionnelle :

La communication institutionnelle menée par la DICOD est  validée par l’autorité politique (directeur de cabinet ou ministre) et largement diffusée à l’intérieur du ministère de la défense permettant aux différents acteurs de la chaîne communication d’assurer une cohérence de l’expression publique du ministère de la défense.

La DICoD est  chargée de contribuer à une meilleure connaissance de la politique de défense de la France, de participer au renforcement des liens entre la nation et ses forces armées, de promouvoir l’image des Armées, et de directions et services du ministère de la Défense.

A cet effet, la DICoD met en œuvre des stratégies, des outils et produits de communication ; son rôle est de coordonner les principales actions de communication des organismes centraux et extérieurs du Ministère de la Défense et mettre en œuvre des campagnes de communication afférentes.

La DICoD assure également la formation mutualisée des communicants et des personnels de la défense.

Elle assure la cohérence de l’ensemble des stratégies et actions de communication nationale et internationale de Défense, et représente une interface permanente entre le Ministère de la Défense et ses agents vis-à-vis du grand public.

 2. La communication opérationnelle:

Lorsque l’emploi opérationnel des forces est envisagé ou décidé, le chef d’état-major des Armées conçoit et conduit la communication  de l’ensemble de la chaine opérationnelle. 

Définie à l’échelon central, cette stratégie de communication nécessite la mise en place d’une hiérarchie spécifique à la communication opérationnelle à travers un dispositif central de pilotage et un dispositif sur le terrain. La DICoD assure la cohérence de cette communication avec celle d’autres ministères, en particulier celle du ministère des affaires étrangères (cas d'un engagement extérieur) ou de l'intérieur (cas d'un engagement sur le territoire national), et avec les instances internationales dans le cas de la constitution d’une coalition internationale par exemple.

L’efficacité du dispositif repose sur un lien étroit et permanent entre la DICoD et le conseiller communication du CEMA.

  3. La communication de recrutement :

Si la communication de recrutement relève principalement de l’initiative des forces armées, les campagnes et actions de recrutement sont coordonnées par la DICoD qui est, de fait, garante de la cohérence des messages avec l’ensemble du discours de la communication de défense.

         

La DICoD veille également à l’évaluation des campagnes de recrutement auprès du grand public.

  4. La communication de crise :

La DICoD développe une expertise en matière de communication de crise que ce soit dans le nucléaire militaire, dans celui de la sécurité nationale ou environnementale.

         

L’objectif est de coordonner la communication de crise du ministère de la Défense avec l’ensemble des ministères dans le cadre de la communication interministérielle de crise. Dans ce cadre, la DICoD participe dans ce cadre, aux exercices d’entrainement de la cellule interministérielle de crise pour ce qui concerne le domaine de la communication.

LA DICOD : ROLE ET MISSIONS

Créée par  décret 98-641 en date du 27 juillet 1998 lui-même modifié par l’arrêté du 24 février 2016 , la DICoD relève directement du ministère de la défense. Cet organisme est dirigé par un délégué, directeur d’administration centrale, et porte-parole du ministère de la défense, assisté lui-même par un adjoint officier général.

La DICoD a pour mission de conduire la politique générale d’information et de communication du ministère de la défense ; cet organisme est garant de la coordination et de la cohérence de la stratégie globale de la communication institutionnelle du ministère de la défense, et des actions de communication qui en découlent.

La communication nationale et internationale de défense de la France est donc menée  par la DICoD selon quatre axes majeurs : la communication institutionnelle, la communication opérationnelle, la communication de recrutement, et la communication de crise.

A cet effet, la DICoD s’appuie sur quatre départements (Stratégie, Médias, Rédactions, Services) et le pôle Pilotage :

1.  Le département Stratégie conçoit la stratégie générale de communication institutionnelle du ministère de la Défense ainsi que les stratégies de communication sectorielles (blessés, réserves, femmes de la Défense, politique des sports, Pacte Défense-PME, etc.) et leurs plans d’actions associés qu’il pilote. Il fournit également une expertise en matière de communication aux entités du ministère, selon leurs besoins.

2.   Le département Médias a pour missions d’assister le délégué dans ses fonctions de porte-parole (préparation, exploitation et suivi des points de presse) ; de recueillir et d’analyser les informations relatives à la Défense (médias nationaux, régionaux et internationaux) ; d’assurer les relations avec la presse généraliste ou spécialisée ; de proposer à l’état-major des armées les moyens et le personnel à mettre en place au profit de la chaîne de communication opérationnelle.

3.  Le département Rédactions est en charge de la production éditoriale liée à la communication institutionnelle du ministère. Il en assure aussi la programmation et la cohérence en coordination avec les autres OICD. A ce titre, il est responsable de la conception et du bon fonctionnement des supports de production utilisés, en liaison pour les aspects SIC avec le bureau Systèmes d’information du département Services, de l’emploi de ces supports en particulier en termes de ligne éditoriale et enfin de suivre les évolutions associées dans ce domaine.

4.  Le département Services assure des missions d’expertise et de soutien de proximité au profit de la DICoD, des OICD et de multiples organismes extérieurs, pour l’ensemble des domaines relevant de son activité. Il est également chargé de proposer au délégué l’ensemble des actions règlementaires, juridiques et financières nécessaires à l’exercice de la tutelle de l’ECPAD, ainsi que les mesures nécessaires à son pilotage stratégique.

5. Le pôle Pilotage est une entité transverse, directement rattachée à la direction, qui ne fait pas de communication mais de l’organisation, de la coordination et du pilotage. Ce pilotage n’est pas circonscrit à la DICoD, son champ d’action intègre les OICD dans le contexte de co-localisation des entités à Balard et de certaines mutualisations opérées sur le site. Il est aussi chargé de conduire un pilotage global de la fonction communication, notamment par l’élaboration d’une politique de ressources humaines englobant les communicants de la Défense.


Sources : Ministère des Armées