[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | Opérations | Opérations | Actualités | Afghanistan : décès d’un militaire français au combat en Kapisa Opérations ... Actualités | Afghanistan : décès d’un militaire français au combat en Kapisa

Afghanistan : décès d’un militaire français au combat en Kapisa

Mise à jour  : 07/09/2011

Mercredi 7 septembre des unités de l’armée nationale afghane étaient engagées dans une opération de contrôle de zone dans la région du village de Mobayan, en Kapisa, avec des unités françaises en appui. Dans la matinée, les unités françaises ont été violemment prises à partie à plusieurs reprises alors qu’elles appuyaient le désengagement des unités afghanes.

Au cours des combats, un militaire français a été tué et plusieurs autres blessés : un est gravement atteint, deux autres sont sérieusement blessés et d’autres sont plus légèrement touchés et ont été soignés sur la FOB de Tagab. Une équipe de journalistes suivait l’opération avec les forces françaises. Une journaliste a été légèrement blessée au cours de l’action.

Les militaires les plus gravement blessés ont été évacués par hélicoptère vers l’hôpital militaire français de Kaboul et l’hôpital militaire américain de Bagram.

L’opération était conduite par l’armée afghane. Il s’agissait d’une opération de contrôle de zone et de fouilles dans un village d’où avaient été identifiés des départs de tirs de roquettes des insurgés. Environ 200 militaires afghans étaient engagés dans l’opération de fouilles et de recherches de caches avec environ 200 militaires français en appui et en couverture du dispositif afghan.

Dès le début de la prise à partie, des unités françaises et afghanes ont été déployées en renfort pendant que l’artillerie, des hélicoptères, drones et avions de combat de la coalition et français déjà présents sur zone, ont délivré des appuis feux précis et comptés, les insurgés étant volontairement imbriqués dans la population.

La riposte conjointe des moyens de la coalition et de l’armée afghane a permis de neutraliser une douzaine d’insurgés dont 5 ont été tués. Une dizaine a été faite prisonniers par l’armée afghane lors de la fouille.
Les militaires français, tué et blessés au cours de l’opération, appartenaient au GTIA Kapisa armé par le Battle group Raptor depuis début mai.

Le militaire décédé était un officier, lieutenant du 17ème régiment du génie parachutiste de Montauban. Il s’agit du 75ème militaire français mort en Afghanistan depuis 2001.


Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants