[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | Opérations | Chammal | Actualités | CHAMMAL : LE SOUTIEN LOGISTIQUE A LA MER INDISPENSABLE A LA MISSION Opérations ... Actualités | CHAMMAL : LE SOUTIEN LOGISTIQUE A LA MER INDISPENSABLE A LA MISSION

CHAMMAL : LE SOUTIEN LOGISTIQUE A LA MER INDISPENSABLE A LA MISSION

Mise à jour  : 23/06/2016

Le soutien logistique est l’une des fonctions opérationnelles indispensables à la conduite d’une opération militaire. Dans le domaine naval, elle est indispensable pour garantir l’endurance nécessaire à la conduite des opérations. Ainsi, le ravitaillement des bâtiments à la mer en opération « Chammal » constitue une fonction essentielle de la mission.

Si les opérations de soutien logistique se réalisent généralement entre un bâtiment ravitailleur spécialisé et une frégate, deux unités combattantes peuvent également procéder à un ravitaillement entre elles. La frégate de défense aérienne « Forbin », engagée en Méditerranée orientale depuis le mois de mai, se fait vecteur (soutenant) et acteur (soutenu) en fonction des besoins et des circonstances. Ainsi, tout en assurant sa mission liée à la fonction stratégique « connaissance et anticipation », le « Forbin » a assuré le ravitaillement en matériel et en vivres frais au profit d’autres bâtiments militaires. Rapide et discrète, c’est la manœuvre de transfert de charges sous élingue par hélicoptère qui a alors en général privilégiée.

Les procédures de ravitaillement et de dialogue entre les unités navales ont été standardisées grâce à l’impulsion de l’OTAN. Elles permettent à des nations alliées et amies de s’échanger des denrées, des pièces de rechanges, des munitions ou du combustible sans difficulté de compréhension ou de compatibilité matérielle. Ainsi, au cours de sa période de soutien au groupe aéronaval américain CSG-8, le « Forbin » a pu profiter de la présence du ravitailleur USNS « Medgar Evers » pour recevoir du combustible.

 De la planification à la conduite de l’opération, de nombreux marins du « Forbin » sont impliqués dans ces manœuvres, fréquentes et maîtrisées. L’approvisionnement est planifié par le bureau logistique et le service commissariat du « Forbin » (bureau matériel, commis aux vivres) en lien avec le bureau opérations. Ces acteurs internes au bord interagissent avec le bâtiment ravitailleur et les services de soutien à terre (SEA (service des essences des armées), SSF (service de soutien de la flotte), SLM (service logistique de la marine)) afin d’organiser le contenu du ravitaillement et de décider du point de rencontre à la mer pour procéder à la manœuvre.

 Quand vient le temps de l’action, les équipes de quart à la passerelle, le secteur manœuvrier sous les ordres du « bosco » (chef manœuvrier) et le service flotteur (ravitaillement en carburant) prennent le relais. Les bâtiments se rapprochent alors à moins de 50 mètres l’un de l’autre puis passent un gréement qui permet d’échanger du combustible ou des charges lourdes entre les bâtiments. Le raccordement de deux bâtiments à la mer n’est pas une manœuvre anodine. Elle nécessite une parfaite coordination et une grande précision.

 Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal mobilise actuellement 1000 militaires. Elle vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien en Irak et en Syrie dans la lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech, en frappant l’organisation terroriste avec ses moyens aériens. Le dispositif complet est actuellement structuré autour de quatorze avions de chasse de l’armée de l’Air (six Rafale, cinq Mirage 2000D et trois Mirage 2000N) d’un avion de patrouille maritime Atlantique2 de la Marine nationale, ainsi que de capacités de renseignement, de commandement, de contrôle (C2) et de ravitaillement. Il comprend également une centaine de  militaires projetés à Bagdad et Erbil pour la formation et le conseil des états-majors et unités  irakiennes. La frégate de défense aérienne « Forbin » est engagée dans l’opération Chammal en mer Méditerranée depuis le mois de mai.


Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense