[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | Marine | Équipements | Bâtiments de soutien | Bâtiments spécialisés | Écoles | Étoile (A 649), Belle-poule (A 650) Marine ... Écoles | Étoile (A 649), Belle-poule (A 650)

Étoile (A 649), Belle-poule (A 650)

Mise à jour  : 09/04/2018 - Direction : Sirpa Marine

Goélettes type Paimpolaise

Présentation

La Belle Poule et L' Étoile ont été construites en 1932 par les chantiers navals de Normandie à Fécamp. Toutes deux identiques, elles reproduisent les caractéristiques des goélettes du type "Paimpolaise" qui, jusqu'en 1935 faisaient la pêche à la morue sur les bancs de d'Islande. Seuls les aménagements intérieurs ont été modifiés pour l'hébergement de l'équipage, des élèves en instruction et pour l'installation des machines.

L' Étoile, qui est le 15ème bâtiment de ce nom et la Belle Poule, 4ème du nom, sont des voiliers écoles affectés à l'École navale et au groupe des écoles du Poulmic. Derniers bâtiments de la Marine nationale à avoir effectivement fait partie des Forces navales françaises libres elles arborent à ce titre au beaupré le pavillon à la croix de Lorraine.

 Bâtiment | Lancement | Mise en service

Étoile (A 649) | 7 juillet 1932 | 20 novembre 1932

Belle-poule (A 650) | 8 février 1932 | 20 juillet 1932

Missions

Basées à Brest, les goélettes participent à la formation et à l'entraînement des officiers et officiers mariniers élèves chefs du quart, ainsi que des élèves des différentes écoles d'équipage de la Marine nationale.
À coté de cette mission principale de formation, les goélettes sont présentes dans toutes les manifestations nautiques, en France comme à l'étranger.

Caractéristiques

  •  Longueur : 37,50 mètres
  •  Largeur : 7,40 mètres
  •  Tirant d'eau : 3,65 mètres
  •  Tirant d'air : 32,50 mètres
  •  Surface de voilure : 450 m²
  •  Déplacement : 225 tonnes et 275 tonnes en pleine charge
  •  Vitesse : 9 nœuds sur diesel
  •  Distance franchissable : 1.500 nautiques à 8 nœuds(au moteur)
  •  Autonomie : 30 jours

Énergie et propulsion

  •  1 moteur diesel Baudoin DNP 8
  •  1 hélice - 285 ch (180 kW)

Équipement électronique

  •  1 radar Furuno
  •  Système de transmissions par satellite Inmarsat mini M

Équipage

  •  1 officier
  •  10 officiers mariniers
  •  5 quartiers-maîtres et matelots
  •  15 à 25 élèves la semaine (jour et nuit)


Sources : © Marine nationale
Droits : Ministère de la Défense