[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | Marine | Actu Marine | Hommages à André Bourrié et Michel Bellion Marine ... Actu Marine | Hommages à André Bourrié et Michel Bellion

Hommages à André Bourrié et Michel Bellion

Mise à jour  : 18/01/2017 - Direction : Sirpa Marine

A l’aube d’ouvrir ses portes au public du 1er février au 6 mars 2017 au palais de Chaillot, la 44è édition du Salon de la Marine vient d’être endeuillée par les disparitions successives de deux Peintres officiels de la Marine : Michel Bellion et André Bourrié.

Peintre officiel de la Marine depuis 1983, André Bourrié est décédé dans la nuit du 6 janvier dernier après plusieurs années de souffrance, à l’âge de 80 ans.

Autodidacte, ce Montpelliérain exerça le métier d’ouvrier staffeur conjointement à sa profession d’artiste peintre. Il décora notamment des restaurants parisiens, le théâtre Daunou après l’incendie de 1970, ou d’autres sites illustres à l’étranger comme le palais du président ivoirien Houphouët-Boigny, de l'ambassade de France à Abidjan ou encore du palais du président Bourguiba à Monastir et de chaînes hôtelières en Tunisie.

Céramiste diplômé, directeur d’un atelier de moulage et de modelage, il mit fin à sa carrière d’enseignant après avoir gagné le titre de « Meilleur Ouvrier de France ». Dès lors, il se consacra entièrement à la peinture.

Réputé pour ses paysages aux petites touches juxtaposées, sa technique minutieuse fit de lui un héritier du pointillisme des néo-impressionnistes. Dès l’âge de 24 ans, il exposa dans les Salons parisiens, reçu la « Médaille d’or » du Salon des artistes Français (1978), obtint le « Grand Prix de Barbizon » (1982) et présenta ses œuvres de marines et de campagnes françaises aux Etats-Unis, au Japon et en Europe.

Peindre ou illustrer la Bretagne, les marins, les bateaux, a toujours été une vocation pour le brestois d’origine Michel Bellion disparu soudainement le 19 décembre dernier, à 70 ans. Inspiré par le dessin dès son plus jeune âge, formé à toutes les techniques à l’atelier Met de Penninghen et à l’ENS des Métier d’Art, sa carrière et ses succès ont rendu compte de son regard d’artiste prédestiné à embarquer sur cinq des frégates de la Marine et à explorer différents horizons. Il a parcouru le monde, armé de ses carnets de voyages et enchaînant les huiles, les gouaches, les fusains, des îles Kerguelen, de l’Australie jusqu’au Canada en passant par la Turquie sans oublier ses racines. Il a notamment collaboré à un livre sur la Bretagne avec Olivier de Kersauson. A l’instar de ce dernier avec lequel il a navigué, il a conquis par ses qualités humaines et sa création artistique les personnes qui l’ont approché, en particulier lors de sa longue mission à Vanikoro sur les traces de Lapérouse. L’été dernier à Saint-Quay-Portrieux, il participait à une exposition aux côtés de ses confrères Peintres officiels de la Marine. Nommé à ce titre en 2003, il a régulièrement participé au Salon de la Marine depuis 1994.

Pour cette 44è édition au palais de Chaillot, il reste fidèle à leurs côtés, en ayant choisi son tableau Le voyage comme un dernier clin d’œil prémonitoire destiné au musée avant sa grande rénovation, tout autant qu’aux marins de cœur.


Sources : Marine nationale
Droits : Ministère de la Défense