Accueil | Essences | Organisation | La direction centrale (DCSEA) | La direction centrale du SEA (DCSEA) Essences ... La direction centrale (DCSEA) | La direction centrale du SEA (DCSEA)

La direction centrale du SEA (DCSEA)

Mise à jour  : 20/03/2014

Située à Malakoff (Haut-de-Seine), sous les ordres directs du directeur central, elle dirige et coordonne le fonctionnement du Service.

Un pôle « direction » :

- le directeur central du SEA : il exerce son autorité sur l'ensemble du SEA ;

- le directeur central adjoint : il veille à l'application des décisions prises par le directeur central. Il assure le suivi des missions particulières ou de portée générale qui lui sont confiées par le directeur central ;

- le cabinet du directeur central : sous l’autorité du directeur central, le chef de cabinet est chargé de recueillir l’information et la transmettre, de coordonner l’emploi du temps du directeur et d’assurer le protocole lié aux activités du directeur central, de superviser la communication du SEA.

Une division « Etudes – Organisation – Pilotage » (DEOP) :

Placée sous l’autorité du directeur central :

- elle assure la cohérence de l’exercice des attributions du directeur central du SEA et l’homogénéité organique du SEA à court, moyen et long termes. A ce titre, elle est en charge de la préparation de l’avenir du Service.

- elle propose la définition de la politique générale, les mesures d’organisation et d’adaptation du format du SEA, ainsi que de ceux des formations subordonnées à la DCSEA.

- elle contribue dans le domaine du soutien pétrolier aux travaux de prospective générale menés par l’EMA.

- elle pilote la fonction urbanisation des systèmes d’information et de communication (SIC).

Trois sous-directions fonctionnelles :

a) la sous-direction Expertise (SDE) :

- un bureau « qualité » (SDE1) ;

- un bureau « expertise-sécurité » (SDE2) ;

- un bureau « expertise des produits pétroliers » (SDE3) ;

- une mission de contrôle technique des oléoducs.

La sous-direction expertise exerce ses attributions dans le domaine des produits pétroliers, de la prévention et de la maîtrise du risque, du développement durable et de l’assurance qualité. En la matière, elle prépare la politique du Service, s’assure du respect de la réglementation, réalise la vérification des organismes et des activités et apporte son conseil dans les domaines d’activité qui lui sont associés.

Le contrôleur technique des oléoducs est conseiller particulier du directeur central dont il relève directement dans le cadre de ses attributions.

Le sous-directeur expertise est le responsable qualité pour le SEA.

b) la sous-direction Opérations (SDO) :

- un bureau « soutien opérationnel et relations internationales » (SDO1) ;

- un bureau « exploitation pétrolière » (SDO2) ;

- un bureau « équipements » (SDO3) ;

- un bureau « infrastructure (SDO4) ;

- une cellule SEA placée auprès de l’EMM.

La sous-direction Opérations fait procéder en tout temps et en tous lieux à l'approvisionnement des armées en produits pétroliers relevant de la compétence du SEA.

Elle est responsable de la définition, de la réalisation et de l'emploi des moyens du SEA en matériels et infrastructure.

Elle prépare la politique d'approvisionnement des forces en produits pétroliers, elle initie et suit l'exécution des marchés correspondants.

Elle coordonne le fonctionnement général des organismes du SEA à l’extérieur de la France métropolitaine, en liaison avec les bureaux concernés de la DCSEA.

Le sous-directeur Opérations prépare et conduit la politique de l’infrastructure pétrolière définie par le directeur central.

La cellule du SEA auprès de l’état-major de la Marine (DLSEA/EMM) contribue à satisfaire les besoins exprimés pour l’approvisionnement de la Marine en tout temps et tous lieux, notamment en combustibles de navigation et ingrédients au profit des bâtiments en déploiement.

c) la sous-direction Administration (SDA) :

- un bureau « marchés et finances » ;

- un bureau « ressources humaines » ;

- un bureau « maîtrise d’ouvrage des systèmes d’information ».

Elle est chargée des affaires administratives et financières du SEA. Elle élabore et met en œuvre la politique de gestion des ressources humaines, la politique budgétaire (programmation et exécution), la politique relative à la gestion des biens ainsi que la politique d’achat du SEA. Elle prépare la politique informatique, bureautique et télématique du Service.

Le sous-directeur administration assiste le directeur central dans ses attributions en matière budgétaire. Il dispose d’un conseiller juridique ainsi que d’une section chargée du suivi des effectifs et de la masse salariale qui l’assistent dans leurs domaines respectifs.

Elle participe, avec les bureaux concernés, à l'élaboration de la politique de gestion du compte de commerce « approvisionnement des armées en produits pétroliers (CCAAPP) » (compte spécial de l’Etat retraçant toutes les opérations de caractère industriel ou commercial - acquisition/revente de produits pétroliers par le SEA au meilleur coût).

Le directeur central dispose par ailleurs d’un officier de sécurité des systèmes d’information, d’un contrôleur technique des oléoducs (chargé d’exercer le contrôle technique des oléoducs intéressant ou relevant du ministère de la défense), d’un conseiller à la sécurité « transport des marchandises dangereuses » (chargé de l’expertise et de la réglementation technique au profit du ministère de la défense).


Sources : SEA

© Ministère des Armées 2017-2019 | Mentions légales