[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | DGA | International | Programmes en coopération auxquels participe la France DGA ... International | Programmes en coopération auxquels participe la France

Programmes en coopération auxquels participe la France

Mise à jour  : 07/06/2017

Programmes gérés par l'OCCAr

La France participe à sept des huit programmes et projets gérés par l'OCCAr :

  • programme d'hélicoptère de combat Tigre, avec l'Allemagne, l’Australie et l'Espagne;
  • programme de radar de contre-batteries Cobra, avec l'Allemagne, le Royaume-Uni et la Turquie;
  • programme de famille de systèmes de missiles sol-air FSAF et les munitions pour le système PAAMS des frégates Horizon et destroyer Type 45, avec l'Italie et le Royaume-Uni;
  • programme d'avion de transport A400M, avec l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, le Luxembourg, le Royaume-Uni et la Turquie ;
  • programme frégates multi-missions FREMM, avec l'Italie ;
  • projet de démonstrateur technologique de radio logicielle Essor, avec l'Espagne, la Finlande, l'Italie, la Pologne et la Suède.
  • Programme pour les activités fédérées du programme MUSIS (Multinational Space Based Imaging System), avec l’Italie.

Nota 1: le projet franco-britannique de lutte contre les mines maritimes (MMCM : Maritime Mine Counter-Measures) devrait formellement être établi à l’OCCAr en 2015.

Nota 2 ; l’unique programme OCCAr auquel la France ne participe pas est le programme de véhicule multirôle blindé Boxer (Allemagne, Pays-Bas).

Programmes OTAN

L'OTAN mène des programmes visant à développer et produire des équipements au profit de ses opérations ; ils concernent essentiellement les systèmes d'information et de communication, ainsi que les systèmes destinés à permettre l’interopérabilité entre les différents systèmes équipant les Alliés et les partenaires de l’OTAN. Les principaux programmes OTAN auxquels la France participe sont :

  • programmes de communications par satellite Satcom OTAN ;
  • programme de système de commandement et de contrôle de défense aérienne ACCS ;
  • programme de Défense contre les missiles balistiques de théâtre ALTBMD ou de territoire ;
  • initiative sur le renseignement, la surveillance et la reconnaissance JISR ;
  • programme de système d'information Bi SC-AIS (Bi strategic allied information system) et son pendant en matière de communication NGCS (NATO global communication system) ainsi que le programme de systèmes d'information et de commandement déployables de la Nato Response Force).

Autres programmes en coopération

Les autres programmes en coopération auquel participe la France sont gérés par d'autres structures, parfois hébergées par la direction générale pour l'armement ou un de ses homologues d'un autre pays européens (bureau de programme ad hoc), ou des organismes spécifiquement créés à cette fin. Les principaux de ces programmes sont :

  • programme de satellites d'observation Helios II, avec la Belgique, l'Espagne, la Grèce et l'Italie ;
  • accord ORFEO d’échange de capacités d’imagerie spatiale de renseignement à partir des systèmes d’observation radar italien (Cosmo SkyMed) et optique français (Helios II), avec l’Italie ;
  • programmes de satellites de communications spatiales Sicral 2 et Athena-Fidus, avec l’Italie ;
  • programme de lance-roquettes unitaires (GMLRS-LRU) avec l'Allemagne, les Etats-Unis, l'Italie et le Royaume-Uni, et programme de rénovation afférent avec l’Allemagne et l’Italie ;
  • programme d'hélicoptère de transport NH90, au sein de l'agence OTAN NAHEMA, avec l'Allemagne, la Belgique, l'Italie, les Pays-Bas et le Portugal;
  • le programme de système de distribution d'informations multifonctions (MIDS) « liaison 16 », avec l'Allemagne, l'Espagne, les Etats-Unis et l'Italie ;
  • le missile de croisière Scalp EG / Storm Shadow avec le Royaume-Uni ;
  • le missile d'interception air-air Meteor avec l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, le Royaume-Uni et la Suède ;
  • le futur missile antinavire léger (ANL) avec le Royaume-Uni ;
  • le canon télescopé de 40 mm (40 CTA), avec le Royaume-Uni ;
  • les torpilles légères MU90 avec l'Italie ;
  • programme de guerre des mines navale MMCM (Maritime Mine Counter-Meassures) - inscrit pour la France dans le cadre plus large du Système de Lutte Anti-Mines Futur (SLAMF) -, avec le Royaume-Uni (qui doit devenir formellement un programme de l’OCCAr en 2015) ;
  • programme de frégate antiaérienne Horizon avec l'Italie ;
  • le démonstrateur technologique de drone de combat UCAV Neuron, avec l'Espagne, la Grèce, l'Italie, la Suède et la Suisse ;
  • le démonstrateur technologique et opérationnel de futur système de combat aérien (Future Combat Air System Demonstration Programme, FCAS DP), avec le Royaume-Uni

Ces différents programmes sont à des stades différents de maturité


Sources : DGA