[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | DGA | Actualité | Le ministère des Armées reçoit son premier bâtiment de soutien et d'assistance hauturier DGA ... Actualité | Le ministère des Armées reçoit son premier bâtiment de soutien et d'assistance hauturier

Le ministère des Armées reçoit son premier bâtiment de soutien et d'assistance hauturier

Mise à jour  : 30/03/2018

En déplacement à Lorient, Florence Parly, ministre des Armées a salué l'arrivée d'un nouveau bâtiment au sein de la Marine nationale. La Direction générale de l'armement (DGA) a réceptionné le 22 mars 2018 au profit de la Marine nationale la Loire, premier des quatre bâtiments de soutien et d'assistance hauturiers (BSAH) commandés à la SAS Kership, groupement de Kership, de Chantiers Piriou et de Naval-Group.

Le deuxième BSAH, le Rhône, en voie d'achèvement à Concarneau, est prévu être réceptionné à l'été. Les deux derniers exemplaires de la série, la Seine et la Garonne, seront livrés en 2019. La Loire est affectée au port de Toulon, ainsi que la Seine. Le Rhône  et la Garonne auront Brest comme port base.

Les BSAH assureront trois types de missions : le soutien des forces (remorquage de bâtiments de fort tonnage, accompagnement de bâtiments de surface et de sous-marins, entrainement des forces...), la sauvegarde maritime (sauvetage en mer, assistance à navires en détresse, lutte contre les pollutions maritimes...) et le soutien de région (travaux maritimes, support pour investigations maritimes, transports et ravitaillements).

Utilisant des technologies civiles éprouvées dans les activités offshore, les BSAH sont longs de 70 mètres, larges de 16 mètres et déplacent à pleine charge 2960 tonnes avec une puissance de propulsion de 5 200 kilowatts. Ils embarquent un équipage de 17 marins et 12 personnels supplémentaires. Ils sont capables de mettre en œuvre des engins sous-marins téléopérés.

Le projet de Loi de programmation 2019-2025, actuellement en discussion au Parlement, prévoit un effort accéléré en faveur de la modernisation des équipements des armées. Concernant ses bâtiments, la Marine nationale bénéficiera de sous-marins nucléaires d'attaque et de frégates plus modernes, avec la livraison des nouveaux sous-marins Barracuda ainsi que des frégates FREMM et FTI. Le nombre de « patrouilleurs » est porté de 17 à 19 unités et celui des bâtiments de ravitaillement à la mer de 3 à 4 unités, avec un remplacement accéléré de deux ans pour ces derniers.