Accueil | DGA | Actualité | Bilan d'activités 2012 de la DGA DGA ... Actualité | Bilan d'activités 2012 de la DGA

Bilan d'activités 2012 de la DGA

Mise à jour  : 11/02/2014

L’avenir des systèmes de défense passe par l’expertise technologique

Laurent Collet-Billon, délégué général pour l’armement, a présenté ce jour à la presse le bilan d’activités 2012 de la direction générale de l’armement (DGA), dont le fil conducteur a été celui de l'expertise technologique au service de notre outil de défense.  

Cette expertise, qui permet de maintenir au meilleur standard mondial l’équipement des armées et qui préserve la compétitivité de l’industrie française et européenne, a fait l’objet d’avancées majeures en 2012. Le tir du premier missile de croisière naval dans ses versions surface et sous-marine, le premier vol du drone de combat sans pilote Neuron, la livraison du premier Rafale équipé d’un radar à antenne active, en sont les illustrations emblématiques, pour la plupart des premières européennes.

Ces réalisations sont le fruit d’une politique d’investissement continue du ministère dans la recherche de défense. En 2012 la DGA aura ainsi investi 725 millions d’euros dans les études amont irriguant l’industrie de défense française, industrie à haute valeur technologique et source d’emplois peu délocalisables. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a décidé de porter ce montant à 750 millions d’euros en 2013.

L’effort de recherche s’appuie également sur un tissu dynamique de PME françaises que la DGA accompagne à travers son dispositif Rapid (régime d’appui pour l’innovation duale). Rapid a rencontré à nouveau un vif succès en 2012 avec 62 projets sélectionnés. Une des mesures phares du Pacte Défense PME lancé par le ministre de la Défense, lors du forum DGA innovation le 27 novembre 2012, est l’augmentation de 25% sur trois ans des crédits Rapid.

En matière de coopération, Laurent Collet-Billon a mentionné les perspectives offertes par l’axe franco-britannique sur les drones de combat pour préparer le futur de l’aviation de combat européenne, ainsi que le dialogue soutenu avec l’Allemagne et l’Italie.

Parallèlement à l’investissement pour l’avenir, la DGA a poursuivi en 2012 la livraison de matériels qui dotent l’armée française de capacités déterminantes : par exemple, la première frégate multimissions FREMM, le système Félin qui équipe désormais 50% des régiments d’infanterie, les quatre premiers NH90 Caïman TTH, le 40e hélicoptère d’attaque Tigre, deux systèmes de défense anti aérienne SAMP/T, l’armement air-sol pour frappes de précision AASM.

Au total, l’équipement des forces a généré en 2012 un montant de 10 984 millions d’euros de paiements à l’industrie, en hausse de 10% par rapport à 2011.

Les engagements réalisés par la DGA se sont élevés à  6 368 millions d’euros. Les deux dernières commandes de l’année 2012, à fort contenu technologique, sont le programme Comcept de communications numériques militaires par satellite à très haut débit, et  l’étude de levée de risques F3-R du prochain standard du Rafale.

> Télécharger le bilan d'activités 2012 de la DGA (PDF 4 Mo)

© Ministère des Armées 2017-2019 | Mentions légales