Accueil | Air | Missions | Missions permanentes | Missions permanentes hors métropole | Forces de présence | Forces de présence Air ... Forces de présence | Forces de présence

Forces de présence

Mise à jour  : 08/08/2013 - Direction : Armée de l'air

Les forces de présence dans le cadre d'accords bilatéraux sont stationnées aux Émirats arabes unis (Al Dhafra), à Djibouti, au Sénégal (Dakar) et au Gabon (Libreville). Elles sont placées sous l'autorité du commandant des forces (COMFOR) qui représente le chef d'état-major des armées (CEMA).

Aux Émirats arabes unis  

L'implantation militaire française aux Émirats arabes unis (IMFEAU) est la première implantation militaire ouverte en territoire étranger par les armées françaises depuis plus de 50 ans. Elle est composée d'une base navale et de soutien, de la base aérienne 104 « Al Dhafra » (voir historique dans l'onglet "Bases aériennes") et d'un centre d'aguerrissement de l'armée de terre en zone urbaine et désertique : le groupement terre. À compter de septembre 2009, un effectif constant de 250 militaires compose cette IMFEAU. Cette dernière doit permettre de développer la coopération militaire bilatérale, de constituer un point d'appui pour les forces françaises déployées dans le Golfe et le nord de l'océan Indien et de permettre l'aguerrissement et l'entraînement des forces par le biais d'activités menées en commun avec les Émiratis.
C'est à la demande des EAU que la France a décidé sa création. Officialisée le 15 janvier 2008 par le ministre de la Défense, M. Hervé Morin, lors de la visite officielle du Président de la République aux Émirats arabes unis, elle s'inscrit dans le cadre du partenariat stratégique que la France a noué avec les EAU en 1995.

À Djibouti 

Sur la base aérienne 188 « Colonel Émile Massart » (voir historique dans l'onglet "Bases aériennes"), située sur l'aéroport international de Djibouti, 828 aviateurs mettent en œuvre des Mirage 2000, des Transall et des Puma. La base accueille aussi un détachement de l'aviation légère de l'armée de terre. La base aérienne est dotée de l’escadron de chasse 3/11 « Corse » et de l'escadron de transport 88 « Larzac ». Le dispositif de l'armée de l'air assure notamment la surveillance de l'espace aérien du territoire djiboutien et participe aux actions des forces pré-positionnées dans la zone de responsabilités des FFDJ (forces françaises de Djibouti).

Les FFDJ s'inscrivent dans l'application des accords qui lient la France à Djibouti. Elles recouvrent : la protection de nos ressortissants, les missions d'aide au profit de l’État et des forces armées djiboutiennes, la participation aux efforts pour la stabilité régionale, l'animation de la coopération régionale en direction des organisations sous-régionales de paix et de sécurité et notamment de l'autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et la projection éventuelle des forces pré-positionnées dans une mission opérationnelle.

Au Sénégal 

Les forces de présence à l'étranger comprennent les forces militaires stationnées à Djibouti (FFDJ), au Gabon (FFG), aux Émirats Arabes Unis (FFEAU) et au Sénégal (EFS). Elles permettent notamment de manière générale :
- de participer en Afrique, à travers les actions de coopération, à la mise en place de forces africaines autonomes, dans un cadre régional comme dans le cadre de l'Union Africaine (forces en attente);
- de remplir les engagements de la France vis-à-vis des États hôtes, mais également dans les cadres européen et onusien, notamment pour le maintien de la paix ;
- de contribuer à la prévention des crises et d'assurer la protection et l'évacuation éventuelle des ressortissants français établis dans les pays de la zone ;
- de contribuer à la préservation des espaces essentiels à l'activité économique et à la liberté des échanges.
Les éléments français au Sénégal (EFS) disposent notamment d'un détachement aéronautique comprenant une patrouille maritime (avion de patrouille maritime Atlantique 2) et une unité d'escale aéronautique (1 Casa en détachement temporaire), à laquelle sont intégrés des pompiers de l'air.

Au Gabon

La France déploie des forces armées au Gabon depuis l'indépendance de ce pays en 1960 et conformément aux accords de défense d'août 1960.

L'armée de l'air y stationne l'escadron de transport 55 « Ouessant » équipé de Transall et de Casa.

Les forces françaises au Gabon (FFG) mènent des missions d'aide au profit de l’État et des forces armées gabonaises. Les FFG sont fortement orientées vers le soutien aux opérations et l'entraînement des unités. Co-localisées avec l'état-major régional de la communauté économique des états de l'Afrique centrale (CEEAC), les FFG ont vu leur rôle s'accroître en matière de soutien à la coopération militaire opérationnelle dans la sous-région.

Forces pré-positionnées, les FFG constituent un point d'appui et d'accueil pour les opérations menées en Afrique.


Sources : Armée de l'air
Droits : Ministère de la Défense

© Ministère des Armées 2017-2018 | Mentions légales