[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | Air | Actus Air | BA 123 : la projection par tous les temps Air ... Actus Air | BA 123 : la projection par tous les temps

BA 123 : la projection par tous les temps

Mise à jour  : 15/02/2018 - Auteur : © Armée de l'air - Direction : Armée de l'air

Dans le cadre de l’exercice « Acinonyx», la base aérienne (BA) 123 d’Orléans a démontré une nouvelle fois sa capacité à projeter ses forces, et ce, même dans les pires conditions météorologiques. 

Du 5 au 14 février 2018, la brigade aérienne d’appui et de projection (BAAP) organisait, avec la 11e brigade parachutiste (11BP), la 3e édition de l’exercice «Acinonyx», entraînement interarmées et interalliés de grande envergure. Les forces armées américaines étaient représentées par plusieurs troupes de la 173e brigade aéroportée accompagnées de deux C-130J de l’US Air Force.

Cet exercice vise à éprouver le déploiement sans délai d’un premier échelon national d’urgence dans le cadre d’une force de réaction rapide.

Depuis ses bases aériennes, et principalement depuis celle d’Orléans, l’Armée de l’air engageait quatre avions de transport tactique (ATT), A400M Atlas, C-130 H Hercules, C160 Transall, CN235 Casa, et douze chasseurs (Rafale, Mirage 2000 C, Alphajet), et mobilisait directement 80 aviateurs environ.

Le premier jour de l'exercice, les conditions climatiques dégradées ont ajouté au réalisme de la mise en situation, avec une base aérienne exceptionnellement recouverte de neige à Orléans. Grâce aux moyens spécifiques de leurs bases respectives, conçues comme un outil de combat autonome en tout temps et, en l’occurrence, par tous les temps, les aviateurs ont pu maintenir les missions au programme.

L’ensemble du personnel des escadrons s’est mobilisé pour permettre la mise en vol de ces appareils dans les temps. Les déneigeuses et les moyens de dégivrage ont également permis de faire décoller les ATT, malgré la neige qui, dans le même temps, paralysait une partie de la France.

Les avions de transport tactique ont ainsi pu rejoindre le site de Toulouse-Francazal lieu d’embarquement des soldats de la 11e BP. Démonstration par la preuve de la réactivité que permet l’adaptation des structures de l’Armée de l’air à la conduite d’opérations d’urgence engageant ses moyens aériens.

La mobilisation de ces moyens a également été mise à profit pour organiser une importante période d’instruction à destination des différentes unités de la BAAP, avec 69 vols programmés sur la durée de l’exercice, pour 120 heures de vol cumulées environ.


Sources : Armée de l'air
Droits : Armée de l'air