[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | Actualités | Articles | Exposition : Napoléon III et l’Italie 1848-1870 Actualités ... Articles | Exposition : Napoléon III et l’Italie 1848-1870

Napoléon III et l'Italie

Mise à jour  : 19/10/2011 - Auteur : Tania Sotty - Direction : DICOD

L’Italie célèbre cette année le 150e anniversaire de son Unité. A cette occasion, le musée de l’armée y consacre une exposition intitulée « Napoléon III et l’Italie : naissance d’une nation 1848-1870 » inaugurée par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Gérard Longuet.

Regards croisés, français et italien sur une période passionnée et passionnante : la construction de l’Unité italienne, étape importante de l’histoire de l’Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle. C’est ce que propose l’exposition « Napoléon III et l’Italie : naissance d’une nation 1848-1870 » du 19 octobre 2011 au 15 janvier 2012, au musée de l’armée. Elle retrace (de 1848 à 1870), l’histoire commune des deux pays, rappelle le rôle de l’empereur Napoléon III ainsi que l’intensité avec laquelle la société française a vécu l’événement de l’unité italienne.

En inaugurant l’exposition, Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens combattants a déclaré notamment « aujourd’hui, en parlant de l’unité italienne retrouvée, nous ne faisons que participer à ce partage avec nos compatriotes à la construction européenne, de la place de la France dans cette construction, du rôle pertinent qu’elle a joué parfois ». Une allocution prononcée devant une salle comble, en présence notamment du général de division Christian Baptiste, Directeur de l’établissement public du musée de l’armée et du général de corps d’armée Bruno Dary, Gouverneur militaire de Paris (GMP).

« [...] transmettre ces éléments forts qui sont autant de rendez-vous de l’Histoire de notre pays »

Le parcours historique de l’exposition serpente à travers dessins, tableaux, sculptures ainsi que des uniformes et armes des campagnes de Crimée et d’Italie. Plus de 260 œuvres et objets y sont ainsi présentés. Parmi eux, quelques moments forts : un imposant plan-relief de Rome, rappelant le siège de la ville par les Français en 1849, ainsi que de nombreuses photographies dont certains clichés inédits, pris en temps de guerre. Une rareté soulignée par le ministre comme « l’élément le plus fort, le plus poignant. A l’époque, la photographie a moins de 10 ans. Elle se met au service de la réalité des faits, de la reconstitution pour les générations à venir de ce qui a été vécu ».

Le ministre a également tenu à souligner la manière dont le ministère de la Défense conduit la politique culturelle en précisant qu’il est « propriétaire d’un patrimoine, mais beaucoup plus que cela. Il a le devoir de le faire connaître, de le faire vivre, de le mettre au service d’une vocation qui nous est toute particulière : transmettre ces éléments forts qui sont autant de rendez-vous de l’Histoire de notre pays ».

Au sein du ministère de la Défense, c’est la Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA/SGA) qui gère la politique culturelle. Parmi ses axes prioritaires est notamment inscrite la valorisation des collections des musées. Comme celles du musée de l’armée qui est le plus grand musée d’histoire militaire en France, né en 1905 de la fusion du musée de l’artillerie et du musée historique de l’armée.


Sources : Ministère des Armées

Napoléon III et l'Italie
- Naissance d'une nation 1848-1870
- Exposition du 19 octobre 2011 au 15 janvier 2012
- Musée de l'armée
- Hôtel national des Invalides - Paris