[OK] En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
Accueil | EMA | Chef d'état-major des armées | Actualité | « L’initiative 5+5 fait vivre, entre nous, une coopération concrète et réaliste » EMA ... Actualité | « L’initiative 5+5 fait vivre, entre nous, une coopération concrète et réaliste »

« L’initiative 5+5 fait vivre, entre nous, une coopération concrète et réaliste »

Mise à jour  : 20/10/2017

Le 18 octobre 2017, le chef d’état-major des armées, le général François Lecointre a réuni au Cercle national des armées les chefs d’état-major des pays membres de l’Initiative 5+5, présidée par la France cette année. Cette initiative lie,depuis 2004, dans son volet « défense », les cinq Etats de la rive nord de la Méditerranée (Espagne, France, Italie, Male, Portugal) et ceux de la rive sud (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie, Tunisie).   

Cette réunion s’inscrivait dans une séquence diplomatique et opérationnelle riche avec, notamment, l’exercice naval Sea Border qui s’est tenu du 2 au 6 octobre au large de Toulon. Lors de son discours introductif, le général Lecointre a souligné l’importance du dialogue établi par cette initiative dans un contexte où les menaces ne faiblissent pas, plus particulièrement la menace terroriste et celle générée par la pression migratoire : « Je connais et je salue tous les efforts déployés, par chacun de nos pays, pour combattre ces phénomènes, de manière coordonnée […] L’initiative 5+5 contribue à cette lutte en faisant vivre, entre nous, une coopération concrète et réaliste ».

Depuis sa création il y a treize ans, le « 5+5 Défense » constitue l’enceinte la plus active en matière de coopération multilatérale de sécurité et de défense en Méditerranée orientale. Cette nouvelle réunion a permis au CEMA et à ses homologues de revenir sur les grandes réalisations qui traduisent des avancées opérationnelles concrètes de ce forum. Ainsi, lors de la première table ronde, ils ont évoqué les enjeux liés au contrôle de l’espace maritime méditerranéen, en soulignant l’importance de capitaliser sur des exercices comme Sea Border pour améliorer leur coopération. Puis, au cours de la seconde table ronde, les CEMA sont revenus sur les projets permettant d’opérationnaliser le 5+5, comme la mise en œuvre du Centre de coordination et de planification opératif (CCPO) ou l’amélioration des échanges d’information.  

Cette réunion s’est achevée par la signature d’une déclaration conjointe par laquelle les CEMAs se sont engagés à poursuivre et approfondir les initiatives lancées pour renforcer le partenariat méditerranéen.


Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense